Relâches : 11, 18, 25  juillet


Réserver directement
votre place en ligne
en cliquant ici

18h40
Compagnie  : ATELIER THEATRE ACTUEL

Durée : 1H20
de Patrick Süskind
Metteur en scène : Xavier Lemaire       
Année de création : 2016

 

Distribution :
Décors : Caroline Mexme
Lumières : Didier Brun
Musique : Jean-Baptiste Martin

avec Didier Constant

Mentions obligatoires :
ATELIER THEATRE ACTUEL & OBJECTIF 300
Soutiens : THEATRE DE L'ABBAYE DE SAINT MAUR, CENTRE CULTUREL JEAN VILAR MARLY LE ROI, ATRIUM DE CHAVILLE


Un contrebassiste se confie à nous, grandeur et misère d'un artiste fonctionnaire. Nous sommes tous un peu les contrebassistes de nos vies ! Le magnifique texte de Süskind servit par un comédien tendre et puissant.

Dans son petit appartement, un personnage, contrebassiste de l'Orchestre National nous interpelle, il nous parle de son instrument, de son histoire, de son rôle dans l'orchestre, de son rapport passionnel avec cet instrument. Mais c'est un homme frustré et névrosé qui va se révéler devant nous. Son instrument étant, en même temps, sa raison de vivre et son cauchemar. Il va nous confier également l'amour fantasmatique qu'il voue à une jeune mezzosoprano, nommée Sarah. Il n’a jamais été remarqué par cette chanteuse, mais il imagine qu'il va profiter de la première de L'Or du Rhin, qui se donne le soir même pour crier, juste avant le début de la représentation, « Sarah ! ».

C’est un texte magnifique sur le paradoxe de la vie d’artiste, sur la passion qui pousse à la solitude, sur la grandeur et la petitesse d’une vie de musicien d’orchestre.

 

Communication :
EMILIE VERVAET 06 18 65 57 00
e.vervaet@atelier-theatre-actuel.com

Diffusion
FIONA DE CAROLIS 06 28 90 86 30
f.decarolis@atelier-theatre-actuel.com

Site internet de la compagnie :
www.atelier-theatre-actuel.com

Süskind’s beautiful text served by a tender and powerful actor. In his tiny flat, a character, a bassist from the National Orchestra confesses to us, tells us about his instrument, his story, his role in and his passionate relationship with the orchestra. But he’s a frustrated and neurotic man who will reveal himself to us. His instrument being, at the same time, his purpose in life and his worst nightmare. He’s also going to confess the delusional love he’s devoting to a young mezzosoprano named Sarah. It’s a beautiful play about the paradox of the artist life, about a passion which leads to loneliness, about the greatness and the smallness of a musician’s life.





site réalisé par A Rebrousse Poil prod / Marseille (© 2011)